Photo : Philippe Garguil
Menu
L'homme et la Réserve : Activités traditionnelles et nouveaux usages
Autres liens
 
 

L'homme et la Réserve : Activités traditionnelles et nouveaux usages

Trois chaumes sur les cinq que comporte la Réserve Naturelle sont pâturées (tout ou partie). On notera l'existence d'une ferme auberge qui, de façon traditionnelle dans les Hautes-Vosges, en complément de l'activité agricole, propose une restauration valorisant les produits de la ferme.


La forêt, avec les revenus de l'exploitation forestière et de la chasse, reste une ressource non négligeable pour les cinq communes concernées par la Réserve et dont le taux de boisement est important.


À l'écart de la route des crêtes, le massif du Grand Ventron n'a vu se développer sa fréquentation touristique et de loisir qu'à partir des années 1970. Cette fréquentation, bien qu'en légère hausse et tendant à se répartir sur l'année (hiver comme été), reste encore modérée.

Troupeau en estive.
Troupeau en estive.
Photo : Olivier Collin


Dignes représentantes de la race "vosgienne" qui sans l’abnégation de certains éleveurs aurait disparue. Photo : Denis Lenganey
Dignes représentantes de la race "vosgienne" qui sans l’abnégation de certains éleveurs aurait disparue.
Photo : Denis Lenganey


















Réserve Naturelle Nationale du Massif du Grand Ventron     Tél : 03 89 82 22 10     Fax : 03 89 82 22 19     Contact     by kaliop